Résultats des élections nationales : revue de web

Comment sont perçues nos élections nationales ? Nous vous proposons une revue de presse « web » de divers sites d’information.

  • A lire sur econostrum.info

Stéphane Valeri devient président du Conseil national monégasque

Le Conseil national de Monaco porte à sa présidence Stéphane Valeri, vainqueur avec sa liste « Primo ! Priorité Monaco » des élections du dimanche 11 février 2018 devant les listes « Horizon Monaco » et « Union monégasque ». Le taux de participation s’est élevé à 70,35%.

Agé de cinquante-cinq ans, ce diplômé en 1986 de l’Ecole européenne des Affaires (devenu ESCP Europe) est passé par le lycée Albert-Premier à Monaco puis les classes préparatoires aux hautes études commerciales au lycée Masséna à Nice et IPESUP de Paris. Il est président du groupe Monaco Communication depuis juin 2017.

Stéphane Valeri succède à Christophe Steiner (Horizon Monaco) élu en avril 2016 – après la démission de son chef de parti, Laurent Nouvion – qui ne se représentait pas.

Sa carrière politique lui a déjà permis d’exercer les fonctions de président du Conseil national de 2003 à 2010. Il a également été Conseiller de gouvernement – ministre des Affaires sociales et de la Santé de janvier 2010 à juin 2017. Date à laquelle il fonde un nouveau parti « Primo ! Priorité Monaco » qui se voit attribuer vingt et un sièges. Les sortants d’Horizon Monaco obtiennent deux sièges et Union monégasque un seul. La liste bénéficiant de la majorité des bulletins de votes bénéficie de seize sièges, les huit autres sont répartis proportionnellement parmi les listes affichant plus de 5% des suffrages.

Equivalent de l’Assemblée nationale française, le Conseil national de Monaco (système monocaméral) compte vingt-quatre membres élus tous les cinq ans au suffrage universel. Ces conseillers nationaux élisent chaque année un président et un vice-président. Le Conseil national dispose d’une compétence exclusive pour le vote des lois ainsi que du budget de l’Etat.

Source

  • En vidéo sur France 3 PACA

Résultat de l’élection du Conseil National à Monaco

  • Sur Swissinfo.ch

Une liste eurosceptique remporte les élections nationales à Monaco

Stéphane Valeri met en garde contre une « concurrence européenne agressive » et dit vouloir se battre contre tout accord compromettant la priorité à l’emploi des Monégasques au profit d’une liberté d’installation des Européens (archives).

Une liste baptisée « Priorité Monaco! » a remporté la majorité au conseil national, organe associé à la conduite des affaires dans la principauté. Elle est dirigée par l’ancien ministre Stéphane Valeri, méfiant à l’égard d’un éventuel traité d’association avec l’UE.

Dimanche, 7245 Monégasques étaient appelés aux urnes pour élire leurs 24 conseillers nationaux pour les cinq prochaines années. « Priorité Monaco! » a raflé 21 sièges après une campagne marquée par des confrontations sur l’Europe, la pénurie de logements, les déficits de la Société des Bains de Mer qui gère hôtels et casinos de Monaco, ou encore sur l’avortement, non dépénalisé dans la ville-Etat.

« La question d’un éventuel traité d’association avec l’Union Européenne est fondamentale », avait prévenu M. Valeri pendant la campagne. Le nouvel homme fort du conseil national dit vouloir se battre contre tout accord compromettant la priorité à l’emploi des Monégasques, minoritaires dans leur pays, au profit d’une liberté d’installation des Européens.

Son programme évoque les risques d’une « concurrence européenne agressive ». Il milite pour préserver les droits des professions réglementées, architectes, avocats, notaires, comptables, professions médicales, et les droits des jeunes Monégasques qui voudraient choisir ces métiers.

Ne pas être le « greffier de l’exécutif »

Déjà président du conseil national de 2003 à 2010, puis ministre des Affaires sociales et de la Santé de 2010 à 2017, M. Valeri a aussi martelé son ambition de tenir la dragée haute au gouvernement nommé par le prince Albert II: « Ni chambre d’enregistrement, ni chambre d’opposition », a-t-il dit, accusant le conseil national sortant d’avoir été le « greffier de l’exécutif ».

A Monaco, le prince concentre les pouvoirs exécutif, judiciaire et législatif. Les Monégasques ont néanmoins acquis le droit d’élire des représentants en 1911. A l’origine, le président du conseil national était désigné par le prince.

Deux révisions constitutionnelles en 1962 et 2002 ont porté le nombre d’élus à 24 et élargi leur droit de regard et leur pouvoir d’initiative ou d’amendement. Le conseil national, renouvelé tous les cinq ans au suffrage universel, ne peut cependant pas mettre en cause la responsabilité politique du gouvernement, ni le renverser.

Source

  • LeFigaro.fr

Monaco : large victoire pour la liste Primo! aux élections nationales

Hier ont eu lieu les élections nationales de Monaco. 70,35% des électeurs monégasques se sont déplacés pour départager trois listes candidates au Conseil national, équivalent de notre Parlement : Horizon Monaco, Union monégasque et Primo! (Priorité Monaco!).

Selon plusieurs médias monégasques, c’est cette dernière qui a remporté une large victoire, raflant 21 sièges sur 24. Pari réussi pour Stéphane Valeri, ancien président du Conseil et ancien ministre, qui dirigeait cette toute nouvelle liste.

Horizon Monaco a fait élire sa tête de liste actuelle Béatrice Fresko-Rolfo et l’ancienne tête de liste Jacques Rit. L’Union monégasque n’a réussi à placer que sa tête de liste Jean-Louis Grinda – un nouveau camouflet après celui des élections de 2013.

Un Parlement monocaméral

Contrairement à de nombreux pays européens, parmi lesquels la France, Monaco possède un Parlement monocaméral, c’est-à-dire constitué d’une seule chambre. Les 24 membres du Conseil national sont élus pour quatre ans.

Lors des élections, la liste ayant obtenu la majorité des voix obtient 16 sièges. Les 8 sièges restants sont répartis proportionnellement entre les listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages, et les votants ont la possibilité d’effectuer un panachage.

Aux dernières élections nationales, en 2013, 74,55% des 6284 électeurs s’étaient déplacés. La liste Horizon Monaco avait obtenu vingt sièges, l’Union monégasque – majoritaire jusqu’ici – trois et Renaissance un.

Fait rarissime dans la Principauté, Horizon Monaco avait connu de telles dissensions que le président originel, Laurent Nouvion, avait dû céder sa place à son vice-président Christophe Steiner en avril 2016. Ce dernier a décidé de quitter la vie politique et ne se représentait pas cette année.

Source

  • francetvinfo.fr

Le retour de Stéphane Valeri à la présidence du Conseil National de Monaco

Les Monégasques ont élu ce dimanche les membres du Conseil National, qui est l’équivalent de l’Assemblée Nationale en France. La liste conduite par Stéphane Valeri est arrivée en tête. Il prend la présidence d’une institution qu’il connaît bien. Il a déjà occupé ce poste entre 2003 et 2008.

Stéphane Valeri est donc le nouveau président du Conseil National de Monaco. Âgé de 55 ans, il a gagné un scrutin, qui consiste à élire les membres de l’équivalent de l’Assemblée Nationale. Sa liste  » Primo ! Priorité Monaco » est arrivé en tête devant les deux autres également en lice, « Horizon Monaco » et « Union Monégasque ».

Le taux de participation s’élève à 70,39% soit 5 097 votes exprimés.

Stéphane Valeri a déjà présidé le Conseil national en 2003 et 2008, avant d’être nommé pendant 7 ans ministre des affaires sociales et de la santé. Il obtient 21 des 24 sièges ( le scrutin majoritaire les attribue d’office au candidat arrivé en tête), les 8 autres le sont au scrutin proportionnel.

La question d’un éventuel traité d’association avec l’Union Européenne est fondamentale

…a prévenu pendant la campagne le nouvel homme fort du conseil national, Stéphane Valéri, qui entend se battre contre tout accord compromettant la priorité à l’emploi des Monégasques, minoritaires dans leur pays, au profit d’une liberté d’installation des Européens.

Source

  • webtimemedias.com

Conseil national de Monaco : Primo et Stéphane Valéri haut la main !

La liste Primo (Priorité Monaco!) conduite par l’ancien ministre et ancien président du Conseil national (2003-2010), emporte haut la main les élections qui se sont déroulées hier (21 des 24 sièges, les 3 sièges restants se partageant entre Horizon Monégasque et Union Monégasque). Stéphane Valéri remplace ainsi Christophe Steiner (Horizon Monégasque) à la présidence du Conseil national (notre Parlement). Stéphane Valéri a gagné son pari. Primo (Priorité Monaco!), le nouveau parti monégasque qu’il a créé en juin 2017 a remporté haut la main hier dimanche les élections au Conseil national de la Principauté (le pendant de notre Assemblée nationale à la différence près qu’il n’y a qu’une seule chambre). Selon les résultats donnés par plusieurs médias monégasques, Primo remporte 21 sièges sur 24 (16 attribués par le scrutin majoritaire et 5 au prorata du scrutin proportionnel). Le nouveau parti ne laisse aussi que trois sièges à la liste Horizon Monégasque qui détenait la majorité et la troisième liste en lice, Union Monégasque. 70,35% des électeurs de la Principauté ont participé au scrutin (5 097 votes exprimés). (Photo ci-contre @ site Web Primo : Stéphane Valéri).

Président du groupe Monaco Communication depuis juin 2017, Stéphane Valeri (55 ans), n’est pas un inconnu sur la scène politique monégasque. Il a déjà présidé le Conseil national de 2003 à 2010, présidence qu’il avait quittée en janvier 2010 pour rejoindre le Gouvernement Princier en tant que ministre des Affaires Sociales et de la Santé, fonction dont il démissionne en juin 2017 pour lancer son nouveau mouvement. Revenu au Conseil national, il remplacera à la présidence Christophe Steiner (Horizon Monaco). Ce dernier avait été élu en avril 2016, suite à des dissensions dans le mouvement et la démission de Laurent Nouvion, le chef de parti qui ne se représentait pas.

En tant que ministre, Stéphane Valéri s’était occupé notamment de l’émergence d’un pôle santé d’excellence dans la Principauté, des lois sur le handicap et le télétravail, de la sauvegarde du régime des retraites dans le secteur privé. Dans sa profession de foi pour les élections au Conseil régional, il ciblait la dégradation de la qualité de la vie quotidienne, la pénurie de logements domaniaux, l’avenir des casinos au sein de la SBM, la préservation de la retraite des fonctionnaires, la défense du patrimoine, le respect pour tous de la priorité nationale (dans la Fonction Publique comme dans le secteur privé, pour les entrepreneurs comme pour les commerçants). Autant de sujets qu’il avait mis en avant et qui devraient être au cœur de son mandat de 5 ans.

Source

  • En anglais : hellomonaco.com

Election Results: Stephane Valeri and Primo! Sweep 21 out of 24 Seats in the National Council

The results are in following the vote by 5097 Monegasques for the 24 seats in the National Council. That is a participation by 70.35% (74.4% in 2013) of those allowed to vote, greater than typical of other western European countries.

The results are conclusive for the Party “(Priorite Monaco) Primo!” whose leader Stephane Valeri led a well-oiled campaign and is now destined to be President of the National Council when his election as leader will be carried out shortly. He will formally replace Christophe Steiner.

Stephane Valeri is a veteran of the political scene having been President of the National Council twice before in 2003 and 2008. For a time, from 2010 he was also Minister of Health and Social Affairs. The majority of the 24 seats go to Stephane Valeri’s Primo! Some seats are distributed to minority parties who have more than 5% of the vote to provide for a good debate between the majority and minority parties, while leaving no doubt about the majority and the leadership. Everything points the way to a productive and stable relationship between the National Council and the Government.

Under Monaco’s constitution the Executive powers are invested in the Prince who is the highest authority and who chooses a Minister of State (Serge Telle) to lead the Government. The National Council has less power than its equivalent in France. Its role is to discuss and vote on laws presented by the Government, to vote on the national budget and ratify international treaties, but not to initiate or amend legislation. Parliament in Monaco has a single Chamber, being the National Council, which contrasts with the U.K. and the U.S. for example which have two Chambers.

The two other main parties were magnanimous in their speeches recognizing their defeat. Beatrice Fresko-Rolfo for Horizon Monaco was proud to be the first woman in her role and hoped this paved the way for women in future. Horizon will have two seats in the Chamber.

Jean-Louis Grinda for Union Monegasque recognized the victory of Primo! but felt that his party had sown the seeds of some good new ideas for the future. Union Monegasque will have one seat in the Chamber.

Stephane Valeri and Primo! are the majority party and will have 21 of the 24 seats in the Chamber.

Source

Photo d’illustration : l’Observateur de Monaco via Twitter