Le CSM participe à « Frontiers in Marine Biotechnology » à Oman

Le Sultanat d’Oman lance un vaste programme sur les Biotechnologies marines

La vie est apparue dans les Océans et on commence à peine aujourd’hui à explorer sa biodiversité afin d’en extraire des molécules qui pourront améliorer notre santé ou notre vie quotidienne. C’est le domaine en pleine expansion des « Biotechnologies Marines ».

Le Sultanat d’Oman, monarchie indépendante depuis le XVIIIème siècle, situé au Sud de la péninsule d’Arabie, possède une population d’environ 4 millions d’habitants. Son économie est aujourd’hui dépendante à 85% de l’extraction de pétrole et de gaz naturel. Afin de diversifier ses sources de revenus et de rendre son économie plus résiliente, le Sultanat d’Oman s’ouvre aujourd’hui aux biotechnologies marines. Pour cela, Oman est riche de 3165 km de côtes (golfe d’Oman, mer d’Arabie), hébergeant, entres autres, de nombreux récifs de coraux.

La conférence « Frontiers in Marine Biotechnology », qui s’est tenue le 5 Février 2018, organisée par la Pr Bassam Soussi, Directeur Général de l’Oman Centre for Marine Biotechnology (OCMB), en partenariat avec l’Université Sultan Qaboos (SQU), a constitué la première étape de cette ouverture vers les Océans. L’OCMB est une « joint venture » de l’Université Sultan Qaboos et de l’Oman Authority for Partnership for Development (OAPFD), une interaction fructueuse entre Sciences et Business. Cette conférence était placée sous l’autorité de SEM Mohamed bin Nasser Al-Rasby, secrétaire général du Ministère de la défense.

Elle avait donc pour but de présenter une synthèse sur l’intérêt des biotechnologies marines devant une assistance nombreuse parmi laquelle des représentants de l’Université Sultan Qaboos et des personnalités omanaises.

C’est ainsi que le Pr Denis Allemand, Directeur Scientifique du Centre Scientifique de Monaco, a été invité pour présenter les nombreuses activités du CSM, dont les travaux sont réalisés à l’interface de la Biologie Marine et de la Biologie Médicale.

Outre ses importantes activités de laboratoire, le CSM réalise et coordonne également de nombreuses expéditions sur le terrain dans le cadre de l’expédition Tara Pacific ou des Explorations de Monaco et entretient des liens étroits avec des sociétés de biotechnologies marines comme Coral Biome à Marseille ou CoralioTech à Monaco.

De nombreux autres conférenciers, chercheurs ou responsables de sociétés de biotechnologies marines étaient également présents. Les différentes applications des biotechnologies marines (santé, cosmétique, alimentation humaine et animale, aquaculture, nutraceutique, nanomatériaux…) ont ainsi été discutées. Un accord entre l’OCMB et la Swedish Algae Factory pour développer la culture des microalgues a également été signé.

La construction prochaine des locaux de l’OCMB de même que les travaux de prospection initiale de la chimiodiversité des eaux omanaises sont pris en charge financièrement par la société française Airbus Helicopters dans le cadre de ses programmes de compensation.

Source