Biennale de cancérologie : retour sur la contribution du Centre Scientifique

Le CSM était particulièrement présent lors de la 13ème Biennale Monégasque de Cancérologie, premier congrès de cancérologie francophone qui a rassemblé 1200 spécialistes au Grimaldi Forum du 31 janvier au 3 février 2018 Le CSM, en partenariat avec la Direction de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports a organisé une conférence grand public à destination des élèves de classes de 1ère S des établissements scolaires de la Principauté. 150 lycéens sont venus écouter le Docteur Georges Garnier et le Professeur Xavier Pivot et ont pu leur poser de nombreuses questions portant sur le cancer, ses facteurs de risques et les mesures de prévention.

Lors de la cérémonie de remise des Prix, c’est le Professeur Patrick Rampal qui a pu présenter tous les acteurs impliqués dans la cancérologie à Monaco, qu’il s’agisse d’établissements publics, de sociétés privées, de fondations ou d’associations et rappeler que SAS le Prince Albert II est le Président d’Honneur de l’Organisation Européenne pour la Recherche et le Traitement du Cancer (EORTC) depuis 2014.

Cette cérémonie a honoré deux chercheurs du CSM : le Docteur Gilles Pagès, Directeur de Recherche Inserm à Nice et chargé de mission au Centre Scientifique de Monaco s’est vu remettre par SAS le Prince Albert II, pour l’ensemble de ses travaux de recherche fondamentale et translationnelle portant sur l’angiogenèse tumorale, le Prix Albert 1er de Monaco. Ce Prix a été créé en 1921 par l’Académie Nationale de Médecine pour récompenser un travail ayant fait progresser le diagnostic ou le traitement des cancers. Le Docteur Maeva Dufies, Post-Doctorante au Centre Scientifique de Monaco s’est vu remettre le Prix Michel Héry attribué pour le Meilleur Travail original pour l’étude de la Polo-Like Kinase 1, un nouveau marqueur pronostique et une nouvelle cible thérapeutique dans le cancer du rein.

Le CSM était également représenté lors des communications scientifiques, avec une session dédiée à l’utilisation des molécules anti-angiogéniques dans les cancers du rein, session dans laquelle le Docteur Sandy Giuliano, Post-Doctorante au Centre Scientifique de Monaco, a présenté des mécanismes moléculaires impliqués dans la résistance aux agents chimiothérapeutiques piégés dans les lysosomes des cellules tumorales et le Docteur Maeva Dufies a présenté que ces cancers pouvaient disséminer non seulement par voie sanguine mais également via les vaisseaux lymphatiques.

Le Docteur Vincent Picco, Chargé de Recherche au Centre Scientifique de Monaco, a quant à lui présenté les projets de recherche que le CSM développe en partenariat avec la Fondation Flavien visent à tester l’efficacité de nouvelles approches thérapeutiques dans la prise en charge des médulloblastomes, cancers cérébraux qui touchent essentiellement des enfants. Les résultats présentés par le Dr. Vincent Picco montrent que certains traitements ciblant la vascularisation des tumeurs possèdent une efficacité anti-tumorale remarquable. La piste de l’utilisation de ces médicaments sur le médulloblastome semble ainsi tout à fait prometteuse et le CSM comme la Fondation Flavien souhaitent plus que jamais continuer à développer ces recherches.

La prochaine Biennale Monégasque de Cancérologie aura lieu du 29 janvier au 1er février 2020.

Cliché : SAS Prince Albert II remettant le Prix Albert Ier au Dr Gilles Pagès (DR)

Source