Mission accomplie pour Antarctic Blanc

Avec l’entrée dans le port d’attache Puerto Williams, Chili, le 28 février 2018, l’expédition ANTARCTIC BLANC s’est terminée avec succès. Les objectifs historiques, sociaux et environnementaux ont été entièrement atteints.

Les 12 participants de l’initiative, soutenue par les Nations Unies et 19 États, ont navigué pendant 12 jours sur un voilier de 20 m, deux fois sur une des plus dangereuses routes maritimes du monde, le passage de Drake, et ont ainsi parcouru une distance de 1129 milles nautiques (plus de 2.000 km). Le voyage a été marqué par le passage de plusieurs tempêtes en Antarctique et au Cap Horn qui ont retardé le retour de plusieurs jours. Des vents jusqu’à 50 nœuds, des vagues jusqu’à 8 mètres et des températures autour de 0 °C exigeaient des performances maximales des membres de l’expédition.

Par « la voile sur des routes historiques » il est rendu hommage aux chercheurs, explorateurs et navigateurs qui ont surmonté avec leurs bateaux les particularités exigeantes pour rejoindre un continent inconnu. Pour cette raison l’équipe internationale a réalisé une cérémonie commémorative sur l’ile volcanique antarctique « Deception Island ». À cette occasion il a été déposé symboliquement une couronne formée de glace locale, dans le contexte de la durabilité antarctique, aux noms de tous les États soutenant l’expédition et les Nations Unies, pour commémorer internationalement les accomplissements de l’exploration de ce continent unique. Les nations soutenants l’expédition appartiennent aux états signataires du traité politiquement unique sur l’Antarctique du 23 juin 1961.

Dans des lettres au chef de l’expédition, Jochen Werne, des chefs d’État et des organisations gouvernementales de ces 19 nations ont exprimé leur soutien pour ce projet unique et initié à titre privé notamment pour la réalisation de la cérémonie commémorative.

Le projet a mis un accent particulier sur la sensibilisation du public international à défendre la conservation de l’écosystème unique de l’Antarctique et sur le soutien de l’initiative de l’ONU « Clean Seas » dans la lutte contre la pollution des océans par des déchets plastiques.

En outre, par la collecte des échantillons de plancton, l’expédition soutenait le projet de recherche de l’University of Connecticut et de la Northeastern University concernant le metabarcoding du plancton qui pourrait contribuer fondamentalement à obtenir des réponses concernant la réaction de l’écosystème au changement climatique.

À travers l’observation de 18 différentes espèces de baleines ainsi que la documentation détaillée de leur position et leur comportement, l’expédition contribuait également à la mise en place de la plateforme globale d’observation de baleines « Happy Wales ». La plateforme devrait fournir des connaissances sur le comportement et le développement des plus grands mammifères de la planète.

Pour la promotion des projets internationaux pour enfants et adolescents deux connexions en direct ont été tenues depuis la mer et l’Antarctique avec les enfants de l’école de voile du Yacht Club de Monaco. Après le retour, l’équipe a visité l’école de voile Cedena à Puerto Williams qui est ouverte aux enfants de tous les milieux sociaux et les encourage par le biais du sport à évoluer leurs propres objectifs et traits de caractère qui sont favorables à leur développement personnel. Outre la remise d’un don par les coéquipiers de l’expédition, les bases pour un échange international ont été posées et les enfants ont été familiarisés avec l’Antarctique et son importance.

 

1 Rétrolien / Ping

  1. Hot of the press: “Mission accomplie pour Antarctic Blanc” (PagesMonaco) – EXPEDITION ANTARCTIC BLANC

Les commentaires sont fermés.