Le Monte Carlo Country Club bientôt déclaré « site mythique du sport » ?

Roubaix, Les Sables d’Olonne et Le Mans ont lancé hier, à l’occasion de l’arrivée de Paris-Roubaix, un label international pour promouvoir les « sites mythiques du sport ».

Le terme de « monuments du cyclisme » est une marque déposée partagée entre deux classiques italiennes (Milan San Remo et Tour de Lombardie), deux belges (Tour des Flandres et Liège Bastogne Liège) et la française Paris-Roubaix. Pour promouvoir leur toute nouvelle association, les maires fondateurs de Roubaix, antre du cyclisme, des Sables d’Olonne, port de la course à la voile et du Mans, capitale de l’automobile d’endurance, ont dû se contenter de l’appellation « sites mythiques du sport ».

Ils ont profité de l’arrivée, hier, de la 116e édition de Paris-Roubaix (lire ci-contre) pour lancer leur affaire. « L’objectif est de constituer un réseau de monuments historiques sportifs qui attirent, pour développer le côté touristique tout au long de l’année au-delà de l’événement ponctuel », a expliqué le maire de Roubaix, Guillaume Delbar. L’édile a fait référence au stade de football Maracanã à Rio, au Madison Square Garden pour le basket ou la boxe à New York ou encore l’Eden Park pour le rugby à Auckland, en Nouvelle-Zélande.

Il ambitionne de donner une dimension internationale à l’initiative. « Il y a aussi une dimension de lobbying commun pour que ces sites soient reconnus comme faisant partie du patrimoine mondial », ajoute-t-il. Mais l’appel à candidatures, à raison d’un site par discipline, a été lancé hier pour le seul territoire français dans un premier temps. Si Monte-Carlo, Roland-Garros et Chamonix semblent incontournables dans leur domaine, la lutte s’annonce ardue pour désigner l’heureux stade élu en football, rugby, voire dans d’autres sports. Une commission regroupant des sportifs, des gestionnaires et des journalistes sportifs examinera les candidatures avant de trancher.

Source