La grève des chauffeurs de bus se poursuit

A Monaco, on n’avait pas vu un tel conflit depuis 1939 ! Les chauffeurs de bus ont cessé le travail depuis près de trois semaines. Le trafic est assuré puisque 30 % des salariés sont en grève mais la colère gronde. En cause : le planning qui affecte la vie de famille.

Ridah Bouhlel, qui est à la fois délégué du personnel et délégué syndical de la compagnie des Autobus de Monaco, explique que les chauffeurs de bus travaillent 6 jours par semaine, soit un seul jour de repos, et qu’ils n’ont jamais la certitude de disposer de leur week-ends.

Après une première manifestation devant la Compagnie des Autobus de Monaco le 2 août dernier, les chauffeurs se sont de nouveau réunis jeudi 9 août, devant l’arrêt de bus de la place Sainte-Dévote.

Le dialogue : c’est ce que préconise la direction. Depuis 1939, la compagnie monégasque des autobus est une concession du gouvernement monégasque qui suit le mouvement en espérant une issue proche.

Source