Home»Société»Social-santé»La Fondation Flavien renouvelle son soutien au Centre Scientifique de Monaco

La Fondation Flavien renouvelle son soutien au Centre Scientifique de Monaco

0
Shares
Pinterest WhatsApp

Les chercheurs de l’équipe « Mécanismes de Résistance aux Thérapies Ciblées » du CSM, forts du considérable soutien financier de la Fondation Flavien, se sont engagés depuis plus de 4 ans dans un projet visant à explorer de nouvelles pistes dans le traitement des cancers pédiatriques. Ce soutien a été renouvelé à l’occasion de la dernière édition du Trot’n’roll au cours de laquelle un quatrième chèque de 100.000 euros a été remis au CSM par M. Denis Maccario, Président de la Fondation Flavien, en présence de M. Stéphane Valeri, parrain de la Fondation Flavien et Président du Conseil National, M. Patrice Cellario, Conseiller de Gouvernement – Ministre de l’Intérieur et M. Dider Gamerdinger, Conseiller de Gouvernement – Ministre des Affaires Sociales et de la Santé.

Le support de la Fondation Flavien a d’ores et déjà permis aux équipes du CSM d’obtenir d’importants résultats sur les médulloblastomes, cancers du cerveau les plus fréquents chez les enfants. Une première étude, impliquant une molécule expérimentale qui cible un système d’import de nutriments spécifiques aux cellules cancéreuses, a été menée en collaboration avec les équipes « Mécanismes de Résistance aux Thérapies Ciblées », « Hypoxie tumorale et Métabolisme » et « Physiologie et Biochimie » du CSM. Ce travail montre que le composé JPH203 répond à un double critère d’efficacité anti-tumorale et de faible toxicité. Ce travail a été diffusé au travers d’une publication dans le « Journal of Cellular and Molecular Medecine ».

Les chercheurs ont par ailleurs développé une deuxième étude à visée préclinique qui démontre le potentiel thérapeutique d’un autre composé visant, lui, à « étouffer » les tumeurs en les privant de vascularisation (traitement « anti-angiogénique »). En plus de ses propriétés anti-tumorales, ce composé est capable de diffuser dans le cerveau sans causer de toxicité dans un modèle pédiatrique préclinique. Outre la publication des résultats, ce travail pourrait conduire au déclenchement d’une étude clinique visant à évaluer la possibilité d’ajouter cette molécule à l’arsenal thérapeutique déjà utilisé dans le traitement des cancers du cerveau de l’enfant. Encore une fois, le soutien financier de la Fondation Flavien représente pour les chercheurs un inestimable gage pour pouvoir aborder ces étapes avec sérénité tout en continuant à développer de nouvelles thématiques de recherches.

Source

Article précédent

Charles Garnier et Bordighera

Article suivant

Programmes cinéma à Monaco du 6 au 12 novembre