Home»A la une»La Charte pour l’égalité des femmes et des hommes au travail est signée

La Charte pour l’égalité des femmes et des hommes au travail est signée

0
Shares
Pinterest WhatsApp

Les représentants des employeurs de la Principauté viennent de signer la Charte pour l’égalité des femmes et des hommes au travail.

Les 4 points de la charte pour l’égalité des femmes et des hommes au travail

  • Dans le cadre du recrutement : aucune distinction reposant sur le genre des candidats ne doit être opérée, à l’exception de celles strictement liées à l’activité à exercer ou aux aptitudes et talents, en ce qu’ils seraient plus déterminants, à condition toutefois que ce choix soit objectif ;
  • Dans le cadre de la formation : en vue de l’amélioration des compétences techniques ;
  • Dans le cadre de la promotion et du déroulement de carrière ; ➤ dans le cadre de l’accès à des postes à responsabilités ;
  • Dans le cadre de l’égalité salariale.

Didier Gamerdinger, Conseiller de Gouvernement – Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, a déclaré dans son propos liminaire : « Je suis profondément convaincu que l’égalité de la femme et de l’homme c’est avant tout un état d’esprit. Je pense que cet état d’esprit nous l’avons à Monaco même s’il reste encore du chemin à parcourir. C’est pourquoi j’ai proposé aux représentants des employeurs de la Principauté de s’engager en ce sens. Pour reconnaître la place de ma femme dans le monde du travail ».

Avant de procéder à la signature de la Charte, les sept signataires ont tour à tour exposé les raisons de leur engagement :
S.E. M. Serge Telle, Ministre d’Etat, pour les fonctionnaires et agents de la Fonction Publique : « Il s’agit là d’un enjeu majeur, pour les femmes de Monaco, bien sûr, mais plus largement pour la Principauté tout entière. Car promouvoir les droits des femmes, c’est lutter pour les valeurs les plus fondamentales qui nous unissent et nous définissent. Promouvoir les droits des femmes, c’est œuvrer pour la justice, la liberté et l’universalité ».

Georges Marsan, Maire de Monaco, pour les employés de la Mairie : « Par cette signature la Mairie de Monaco confirme son engagement en faveur de cette égalité. […] Si l’égalité femme homme est plus que respectée à la Mairie de Monaco, ce n’est malheureusement pas le cas partout et nous nous devons en tant qu’Institution de montrer l’exemple et de rester vigilant sur ce qui se passe autour de nous. Très sensible à cette question la Mairie soutient depuis plusieurs années les actions d’associations qui se mobilisent et s’engagent au service des femmes ».

Alberte Escande, Présidente de l’Association des Industries Hôtelières de Monaco : « Dans une entreprise une femme ambitieuse sur son lieu de travail, est parfois malmenée, jugée. L’égalité entre hommes et femmes est qu’au- delà des sexes on voit d’abord les valeurs de l’être humain. Le Conseiller de Gouvernement Ministre des Affaires Sociales et de la Santé remet en lumière, par une charte, l’engagement des entreprises à respecter l’égalité femmes-hommes ».

Philippe Ortelli, Président de la Fédération des Entreprises Monégasques, pour les syndicats affiliés : « Je crois en la richesse humaine, quel que soit le sexe, parce que dans nos entreprises nous sommes obligés de valoriser la compétence. Dans notre tissu économique composé principalement de PME, les employeurs doivent se battre pour attirer les meilleurs talents, or le talent n’est pas défini par le sexe. C’est pourquoi la FEDEM a décidé de soutenir cette signature, car aider nos entreprises à bénéficier des meilleures individus possibles est indispensable à notre progrès économique et social, c’est-à-dire profitable à toutes et tous ».

André Garino, Président du Conseil d’Administration du Centre Hospitalier Princesse Grace, pour les salariés du CHPG : « Le Centre Hospitalier Princesse Grace se réjouit d’être associé à la signature de cette convention sur l’égalité hommes femmes au travail, en tant qu’employeur majeur de la Principauté. Cet engagement symbolique constitue un message fort pour les professionnels de santé de l’hôpital, où certaines professions sont encore très largement prisées par les femmes ».

Fabien Deplanche, Président de la Chambre Patronale du Bâtiment : « La mixité de notre secteur d’activité ne peut être qu’un atout, une richesse, pour nos entreprises qui en tendant à généraliser cette situation nous permettra de confirmer l’attractivité de notre profession. Les femmes contribuent grandement au développement harmonieux de nos métiers, dont les savoir-faire, pour certains, sont ancestraux et pour l’avenir desquels toutes les forces vives sont recherchées et bienvenues ».

Etienne Franzi, Président de l’Association Monégasque des Activités Financières : « A travail égal, salaire égal. Il y a bien longtemps que ce principe est en vigueur dans les banques. Il découle du mode de rémunération prévu par la Convention Collective. S’agissant du fameux « plafond de verre » empêchant les femmes d’accéder à certains niveaux de responsabilités, les choses ont évolué plus lentement, mais il commence à s’ébrécher. […] La Charte constitue donc une incitation parfaite à aller de l’avant ».

Article précédent

La vie de ma mer

Article suivant

Les élèves du Lycée Albert 1er rencontrent une survivante d'Hiroshima