Home»Economie»SU-MEET, le sommet des zones franches

SU-MEET, le sommet des zones franches

0
Shares
Pinterest WhatsApp

Pour de nombreux pays, les zones franches sont des moteurs de croissance économique, qui permettent de développer l’emploi en favorisant notamment l’innovation. Il existe ainsi dans le monde plus de 1800 zones franches et économiques spéciales.

Au cours des dernières décennies et dans de nombreux pays, les projets d’Investissements Directs à l’Etranger (IDE) ont de plus en plus choisi de s’implanter dans les Zones Franches et Economiques Spéciales car ces zones offrent un confort technique, une sécurité, des infrastructures, des services, des économies d’échelle et des avantages qui contribuent à la mise en œuvre optimale des projets d’IDE.

SU-MEET, le sommet mondial qui se tiendra à Monaco du 13 au 15 novembre 2019 a pour ambition d’être un événement informatif, éducatif et de networking.

Les thèmes abordés au cours du SU-MEET ont pour but d’apporter des solutions aux principaux problèmes de développement actuel. Le passé, le présent et l’avenir des Zones Franches et Economiques Spéciales sont régis sous un seul régime, toutefois plusieurs systèmes de zones performants seront présentés. Les principales autorités partageront leur expérience en tant que développeurs ou investisseurs dans les zones franches, et les exploitants échangeront les meilleures pratiques pour attirer les IDE dans les Zones. 

Les sujets sur le développement industriel traités couvriront un large éventail de secteurs économiques, abordés par des orateurs reconnus. Un point critique pour le futur de la logistique et de la distribution sera l’initiative One Road One Belt Initiative. L’avenir continue d’être guidée par la technologie et les villes intelligentes où les entreprises appliquant la Blockchain pour le transfert d’actifs seront également présentes.  La gestion de Zonedoit aujourd’hui intégrer des environnements de travail écologiques et des normes de travail flexibles permettant un transfert de technologie. Le financement des investissementsdans les zones provient d’un large éventail de sources publiques et privées. 

Le sommet s’achèvera par la mise en réseau et les opportunités commerciales afin d’organiser des réunions B2B et B2G tout au long de l’évènement avec une matinée complète uniquement consacrée à cette activité. Un panel d’investisseurs sélectionnésest invité à assister au SU-MEET afin d’organiser des réunions en face à face.

Article précédent

Les élèves du Lycée Albert 1er rencontrent une survivante d'Hiroshima

Article suivant

L’IMSEE publie le PIB 2018