Home»Société»Police-justice»Vers Un Couvre-Feu Pour Contenir Le Coronavirus

Vers Un Couvre-Feu Pour Contenir Le Coronavirus

- 22 mars 2020
0
Shares
Pinterest WhatsApp

Sur instructions de S.A.S. le Prince Souverain et à l’instar des mesures prises par la Préfecture des Alpes-Maritimes, le Gouvernement princier, complète les dispositions de la décision du 17 mars portant réglementation temporaire des déplacements, en instaurant une restriction aux déplacements nocturnes entre 22h et 5h, qui s’appliquera dès 22 heures ce dimanche 22 mars jusqu’à nouvel ordre.

En effet, considérant que les déplacements personnels abusifs sont de nature à entraîner une accélération de la propagation de l’épidémie du covid-19 sur le territoire, la mesure prise complète l’arsenal des dispositions précédemment prises pour tenter l’endiguement de cette propagation.

Concrètement, il s’agit d’interdire, entre 22h et 5h, les déplacements personnels suivants :

  • les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans les établissements et commerces de proximité autorisés à accueillir du public ;
  • les déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes et aux besoins des animaux de compagnie.

Les commerces ne devront plus accepter de public à partir de 21h30 afin de permettre à leurs clients de respecter ces dispositions.

Ces restrictions aux déplacements nocturnes ne s’appliqueront pas aux personnels dûment habilités à se déplacer en raison du caractère essentiel de leurs missions tels que : les personnels de soin et d’assistance, des forces de sécurité et de salubrité ou tout autre personne justifiant d’une nécessité impérieuse comme par exemple, l’assistance à une personne fragile.

La Sûreté publique veillera à la stricte application des dispositions arrêtées et sera habilitée à verbaliser les contrevenants avec une amende pouvant aller jusqu’au 200 euros.

Source

Article précédent

Alain Ducasse Signe Un Appel Pour Une Reconnaissance de L’état de Catastrophe Naturelle Sanitaire

Article suivant

22 mars : 5 nouveaux cas et un début de polémique