Covid-19 : le Conseil National veut des actions rapides
Social-santé

Covid-19 : le Conseil National veut des actions rapides

C’est vraisemblablement le 27 mars que sera officiellement créé le Comité de Suivi Covid-19 entre le Gouvernement et le Conseil National, le communiqué du Prince Souverain daté du 23 mars est clair à ce sujet.

Temps institutionnel vs temps médical

C’est en effet le vendredi 27 mars que l’Ordonnance Souveraine correspondante sera publiée au Journal Officiel, soit 8 jours après l’annonce de la création du comité par le Prince, le 19 mars. Le 19 mars, Monaco ne comptait que 11 cas de Covid-19.

Les chiffres les plus récents, ceux du 24 mars, font état de 27 cas. En 5 jours. A ce rythme-là, chaque journée, chaque heure compte. Sur la base de ce constat, les 24 élus du Conseil National « proposent que la première réunion de ce comité (…), programmée lundi 30 mars, soit avancée au samedi 28, c’est-à-dire dès le lendemain de la publication de l’Ordonnance Souveraine qui la rendra officielle. »

Les réponses attendues de Didier Gamerdinger

Le Conseil National a également souhaité obtenir de Didier Gamerdinger, Conseiller-Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, des réponses précises sur les sujets qui préoccupent la population. Un courrier lui a été adressé pour évoquer la question des masques, de la chloroquine, des tests de dépistage et de l’extension des capacités d’accueil.

Des précisions sont demandées sur la pénurie de masques et les besoins prioritaires du personnel médical et de ceux dont l’activité maintient l’activité du pays. La question du manque d’anticipation est clairement posée.

Le dépistage est lui aussi clairement en retrait par rapport aux recommandations de l’OMS, cette question est soulevée notamment en ceci que la politique monégasque en la matière est calquée sur celle de la France, notoirement insuffisante.

Pour un usage autonome de la chloroquine

Pour les mêmes raisons, il est demandé que la Principauté adopte une « position autonome » par rapport à celle du pays voisin.

L’anticipation de la saturation des lits spécialisés est également au centre des questions, ce qui passe par l’aménagement d’un bâtiment susceptible d’accueillir les équipements nécessaires.

L’ensemble de ces questions a été posé en amont de la première réunion du Comité de Suivi. Le communiqué est disponible sur la page Facebook du Conseil National

25 mars 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *