Home»A la une»Déconfinement « Oui mais » pour le Conseil National

Déconfinement « Oui mais » pour le Conseil National

- 1 mai 2020
1
Shares
Pinterest WhatsApp

La stratégie de déconfinement pour Monaco a été présentée par le Gouvernement le 28 avril. Le Conseil National a pu « bien sûr donner son avis en amont » de la publication des mesures et se félicite des dispositions prises indépendamment du calendrier scolaire et des mesures d’approvisionnement français « notamment en matière d’approvisionnement de matériel médical et de dispositifs de dépistage ».

Cependant il reste des zones d’ombre, autant pour ce qui concerne la reprise des activités quotidiennes que les mesures sanitaires en vigueur à partir du 4 mai.

Les tests en questions

La totalité des élus de l’assemblée a demandé officiellement au Ministre d’Etat que les tests de dépistages soient appliqués à l’ensemble de la population pour identifier et isoler les porteurs du coronavirus. C’est la stratégie qui a été appliquée avec le succès que l’on sait en Corée du Sud ou en Islande, et que le Luxembourg adoptera très prochainement en l’étendant à ses travailleurs frontaliers. Nombreux sont ceux qui pensent que la démarche luxembourgeoise pourrait être transposée à Monaco. Le Conseil souhaiterait que cette démarche, basée sur le volontariat, se déroule simultanément au déconfinement afin d’éviter la seconde vague de contamination que certains spécialistes redoutent, et donc de nous épargner un « re-confinement ».

Des contrôles nécessaires

Les mesures sanitaires présentées par le Gouvernement sont fondées et raisonnables, mais la question du contrôle se pose inévitablement, à tous les niveaux de la vie quotidienne : dans les transports en commun comme dans les entreprises, dans les commerces comme dans les chantiers. La nécessité de déployer en ville un nombre suffisant de contrôleurs est clairement exprimée par le Conseil National, et plus largement, c’est la question des moyens mis en oeuvre qui est posée.

Ecole pour les enfants et travail pour les parents

Seules certaines classes « à enjeux » ont été réouvertes : CP, CM2, 6e, 3e, AIS, 1eres, Terminales et BTS et les parents des élèves concernés peuvent choisir de ne pas renvoyer leurs enfants à l’école. Pour ceux-ci, le Conseil National demande que la continuité pédagogique soit maintenue, à l’aide de tout moyen technologique possible pour suivre les cours et assurer le bon déroulement du programme.

Pour les enfants qui reprendront effectivement les cours, les élus ont réitéré leur demande que le temps scolaire s’étale sur la journée entière, afin de permettre à leurs parents de reprendre le travail. Et pour les classes qui ne reprennent pas physiquement, il a été à nouveau demandé que des structures de garde soient déployées, là aussi pour permettre aux parents de travailler et donc de relancer l’activité économique du pays.

De son côté, le Gouvernement a confirmé aux élus avoir pris toutes les dispositions sanitaires pour protéger les élèves et leurs professeurs.

La crise n’est malheureusement pas encore passée, nul doute que Gouvernement et Conseil National auront de nombreux sujets de débat pour venir à bout de l’épidémie tout en répondant aux nécessités du pays et aux inquiétudes de ses habitants.

Article précédent

Monaco Déconfiné Le 4 Mai

Article suivant

Masque obligatoire : les nouvelles règles dans les bus à Monaco