Monaco met en valeur le Corail dans une exposition inédite
Environnement

Monaco met en valeur le Corail dans une exposition inédite

Depuis le 18 juillet, et pour une période prévue d’un peu plus d’un an, la Salle de la Baleine du Musée océanographique de Monaco accueil une exposition aquatique virtuelle inédite : « IMMERSION ».

Pensée comme un véritable simulateur immersif, il s’agit d’un ensemble de projections issues de modélisation 3D de pointe, plaçant le spectateur en plein cœur de la vie aquatique des récifs coralliens. Une manière d’exposer la beauté d’un écosystème marin à nul autre pareil et sensibiliser les citoyens sur son importance et la nécessité de sa protection.

Monaco se mobilise en faveur de la protection des récifs coralliens, dont la situation est jugée préoccupante par de nombreuses organisations et institutions telles que la WWF. La surface totale de tous les récifs coralliens de notre planète représente moins de 0,25 % de tout l’environnement marin. Cependant, ce sont près de deux millions d’espèces qui gravitent autour de ces véritables pouponnières de vie marine, dont un quart des poissons de nos océans.

Ils comptent parmi les écosystèmes les plus complexes de la planète et sont un des socles essentiels de la vie marine des tropiques. Une pièce maîtresse de l’écosystème menacée par l’Homme, entre sur-pêche et réchauffement des océans, qui fragilise grandement l’équilibre de ce poumon marin capital pour la planète.

Une exposition hors norme

Monaco, déjà très impliqué dans la protection des récifs coralliens depuis de nombreuses années, à créée l’exposition « Immersion », au sein du musée océanographique de la principauté. Les visiteurs pourront déambuler dans des salles de projection comprenant le sol et le plafond, aux murs de pas moins de 9 mètres de haut, les plaçant au cœur de l’écosystème marin.

Les « Great 8 » sont les icônes vivantes de la Grand Barrière de Corail que tout plongeur ou apnéiste rêverait de rencontrer dans les eaux turquoises des récifs

650M² de projection d’un environnement vivant reconstitué et réagissant aux interactions des participants. Une soixantaine d’espèces emblématiques sont mises à l’honneur dans des scénarios de jour et de nuit, permettant de plonger les visiteurs dans le fonctionnement de ce milieu dont la beauté n’a d’égal que sa fragilité. Des événements scientifiques et grand public sont prévus, ainsi que des projections et opérations de sensibilisation.

Monaco, moteur de la protection du corail

Monaco opère depuis plusieurs années dans la recherche, la sensibilisation, l’action politique, le financement et la mobilisation des médias, quant à la problématique des récifs coralliens. Le Centre Scientifique de Monaco est reconnu mondialement pour ses travaux sur les mécanismes de bio-minéralisation et sur la symbiose, mais aussi l’économie des récifs coralliens. La Fondation Prince Albert II de Monaco soutient notamment de nombreux projets visant une meilleure connaissance et la préservation des coraux, l’exploration, la création d’aires marines protégées et le développement du « tourisme durable ».

La Principauté co-préside également avec l’Indonésie et l’Australie, l’Initiative Internationale pour les Récifs Coralliens (ICRI), visant à préserver à l’échelle mondiale les récifs coralliens et les écosystèmes associés. Elles est aussi à l’origine de la création de l’Association Monégasque pour l’Acidification des Océans et de la « Ocean Acidification – International coordination center » coordonné par l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique.

Par Damien Chaillot

Source

10 août 2020