Monaco, capitale du yachting expérience
Economie

Monaco, capitale du yachting expérience

« Monaco occupe une place privilégiée dans le secteur de la Grande Plaisance, comme en témoigne le succès le week-end dernier des Preview de Ferretti Group qui accueillaient dans notre marina 23 yachts, avec à leur bord leurs armateurs«  observe Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Yacht Club de Monaco.
« Dans ce contexte sanitaire international, je crois que Monaco a de nombreux atouts et qu’il est important que nous puissions être présents aux côtés des armateurs, en répondant à leurs attentes et surtout à leurs questions face aux enjeux sanitaires et écologiques ».

Dans le cadre de son ambition de faire de la Principauté un pôle d’excellence et d’innovation dans le domaine de la grande plaisance, le Yacht Club de Monaco maintient ses rendez-vous traditionnels organisés durant le Monaco Yacht Show et organise durant 3 jours la « Monaco Capitale du Yachting Experience ». Une initiative organisée en concertation avec les organisateurs du Monaco Yacht Show et les différentes entités monégasques qui se sont mobilisées afin de proposer un programme sur-mesure, sous l’égide de la Fondation Prince Albert II, à l’occasion de la « Planetary Health Week ».

Parmi les temps forts :
– Rencontre et projection du film de Mike Horn, lundi 21 septembre, 21h00 :
Format : présentiel uniquement
Accès : sur inscription uniquement – monacocapitaleyachting@ycm.org

L’explorateur sud-africain Mike Horn, véritable témoin de l’état de la planète, viendra présenter en exclusivité les premiers rushes de son film réalisé cet été, suite à sa dernière expédition en Arctique, où le navigateur suisse Bernard Stamm l’a accompagné à la voile sur le continent glacé. Un voyage qui a duré deux mois et durant lequel l’aventurier a pu approcher une faune devenue plus accessible en cette période post-Covid.

– Captain’s Forum : le Yachting face à la Covid-19, mardi 22 septembre, 10h30 :
Format : présentiel et distanciel (plateforme de type Zoom)
Accès : sur inscription uniquement – monacocapitaleyachting@ycm.org

Comment le Yachting traverse-t-il la crise sanitaire ? Quels sont les secteurs les plus touchés et ceux qui résistent ? Ce sont autant de questions qui seront posées et auxquelles des experts du secteur répondront avec des données actualisées et des projections.

Par ailleurs, et au-delà de l’impact économique sur le Yachting, la volonté est de pouvoir apporter de nouvelles solutions sanitaires aux armateurs, notamment sur la protection dans les espaces clos et sur la gestion de l’air conditionné à bord des yachts, face à la possibilité d’une dissémination de la maladie par voie aérienne.

– Lancement du Superyacht Eco Association (SEA) Index, le premier référentiel du Yachting en matière de performances environnementales, mardi 22 septembre, 15h00
Format : présentiel et distanciel (plateforme de type Zoom)
Accès : sur inscription uniquement – monacocapitaleyachting@ycm.org

Face au constat qu’il n’existe à ce jour aucun référentiel pour mesurer les émissions polluantes des super-yachts, le Y.C.M., en collaboration avec Credit Suisse et Nobiskrug, ont décidé de lancer le SEA Index. Un outil pratique et nécessaire pour répondre à la forte demande des propriétaires, désireux de pouvoir calculer leur impact environnemental et accompagner cette industrie dans sa mutation pour un avenir plus éco-responsable.

– Débat sur l’hydrogène, une alternative pour la réponse aux besoins énergétiques des yachts et super-yachts, mardi 22 septembre, 16h30
Format : présentiel et distanciel (plateforme de type Zoom)
Accès : sur inscription uniquement – monacocapitaleyachting@ycm.org
En présence de S.A.S. le Prince Souverain Albert II, l’idée est de présenter les opportunités offertes par l’hydrogène comme vecteur d’énergie décarbonée, pour atteindre les objectifs de réduction des émissions qui sous-tendent le travail de l’association SEA et le développement de son Index.

Un sujet d’actualité puisque la Commission européenne a dévoilé son plan pour développer la production d’hydrogène dans l’UE, dans l’optique d’atteindre la neutralité climatique en 2050. L’exécutif européen en a fait l’un de ses investissements prioritaires de son fonds de relance (actuellement en négociation), au même titre que la 5G, les renouvelables, les batteries ou encore l’intelligence artificielle.

« Alors que 75 % des émissions de gaz à effet de serre de l’UE proviennent (de la production) d’énergie, nous devons opérer un changement de paradigme pour atteindre nos objectifs de 2030 et 2050. L’hydrogène devrait jouer un rôle clé à cet égard, avec la baisse des prix des énergies renouvelables », observe la commissaire européenne à l’Energie Kadri Simson.

Pour débattre de ce sujet, des acteurs majeurs, à la pointe de l’innovation dans ce secteur, viendront confronter leurs points de vue, parmi lesquels :
Energy Observer – Jeremy Lagarrigue, CEO
ABB – Jostein Bogen, Vice President, Global Product Manager Energy Storage & Fuel cells
Oceanco & Lateral – Dirk de Jong, Manager Project Development and Simon Brealey, Principal Engineer.

Comme le souligne Bernard d’Alessandri, l’ensemble de toutes ces initiatives ont pour objectif de changer de paradigme : « Le temps de la prise de conscience ne suffit plus, place à l’action et aux solutions ».

Lire l’article sur presseagence.fr

15 septembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *