Comment se passe un test PCR à l’Espace Léo Ferré
Social-santé

Comment se passe un test PCR à l’Espace Léo Ferré

Le Centre de test temporaire est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 16h.

Son entrée, située face au Musée des Timbres et des Monnaies, n’est accessible que sur prescription médicale. Celle ci est délivrée par le médecin traitant, le médecin du travail ou le médecin de la DASA.

Les personnes présentant des symptômes ou les « cas-contact » ayant été en relation directe avec des porteurs identifiés du Sars-Cov2 (Coronavirus) sont prises en charge par ce centre.

Un rendez-vous doit nécessairement être fixé par le patient ou son médecin, par téléphone uniquement au 92 05 55 00. Le rendez-vous est fixé en fonction de chaque cas. S’il s’agit d’une urgence, l’analyse sera effectuée par le Centre Hospitalier Princesse Grace avec réponse en moins de 24H. Si le cas est moins urgent, l’analyse sera confiée à un laboratoire privé avec un résultat dans les 24H.

Seul le prélèvement PCR est effectué sur place par des testeurs du CHPG, de la DASA ou encore par des infirmières libérales ou à la retraite.

Comment se déroule le test ?

Dès l’entrée dans le centre provisoire, la date et l’heure du rendez-vous est contrôlée, ainsi que l’identité du patient et la validité de l’ordonnance.

Puis le dossier est constitué, avec notamment la signature du consentement au traitement statistique des données personnelles.

Après un temps d’attente variable, l’examen en lui-même se passe dans un box isolé désinfecté après chaque utilisation. Le testeur, protégé par un masque, des lunettes, une charlotte et une blouse à usage unique, effectue le prélèvement au moyen d’un écouvillon souple.

Le test PCR, ça fait mal ?

« C’est un peu comme boire la tasse » raconte un patient testé. Si les premiers centimètres passent sans difficulté particulière, « Quand le testeur frotte avec son coton-tige… Ca fait pas mal, mais c’est pas agréable. C’est comme avoir de l’eau de mer dans le nez ».

Par sécurité, six mouvements de frottement sont effectués afin de garantir le meilleur prélèvement : trois dans chaque direction.

« C’est important d’avoir une petite douleur persistante » confirme un médecin du CHPG. « Cela prouve que le prélèvement a été bien fait, il faut que la gêne dure après l’examen. »

Dans quels cas se faire tester ?

Trois cas de figure sont à distinguer, pour éviter l’afflux de personnes qui n’ont pas de nécessité avérée à se faire tester.

  • Patients devant se faire hospitaliser : le patient n’a rien à faire. Le Centre Hospitalier Princesse Grace – CHPG organise le dépistage, le prend en charge et délivre l’analyse
  • Patients symptomatiques ou cas contacts : ils doivent contacter leur médecin ou celui de la DASA qui délivrera l’ordonnance. Le Centre Covid fixera le RDV au patient pour un prélèvement à l’Espace Léo Ferré. Si le cas est urgent, l’analyse sera effectuée par le Centre Hospitalier Princesse Grace – CHPG avec réponse en moins de 24H. Si le cas est moins urgent, l’analyse sera confiée à un laboratoire privé avec un résultat dans les 24H.
  • Patients asymptomatiques ou non cas contact souhaitant un dépistage : il faudra prendre RDV dans un laboratoire privé.
17 septembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *