Covid-19 : augmentation de la capacité de tester et timide reprise économique
Economie, Social-santé

Covid-19 : augmentation de la capacité de tester et timide reprise économique

Une seizième réunion du Comité mixte de suivi du Covid-19 s’est tenue ce mardi 29 septembre au Ministère d’Etat.

Le Gouvernement princier et le Conseil National ont évoqué l’évolution de la situation sanitaire en Principauté et dans la région voisine. Bien qu’il soit impératif de rester vigilant en raison de la circulation active du virus de la Covid-19, les chiffres monégasques démontrent que malgré une hausse des cas positifs, la situation est plus favorable que dans le Département voisin.

Le Gouvernement, comme le souhaitaient également les élus, augmente progressivement les capacités de prélèvements et de testing au centre National de Dépistage installé à l’Espace Léo Ferré.

Le nombre de files de prélèvements a ainsi été doublé depuis lundi, avec une capacité passant de 1300 tests/semaine à 1800 tests/semaine. Aujourd’hui, ces capacités correspondent aux besoins. Elles pourront être augmentées si nécessaire.

Augmenter la capacité de tester

Les tests antigéniques et salivaires ont été reçus et afin d’augmenter encore les capacités de test. Actuellement en phase expérimentation, ces tests, présentent un intérêt sur les personnes symptomatiques et complèteraient les dispositifs PCR et TROD déjà utilisés en Principauté.

Gouvernement et Conseil National ont également salué la mobilisation du Centre Scientifique de Monaco ainsi que des laboratoires privés qui permettent par leur investissement d’assurer une filière de dépistage monégasque solide.

Toujours sur le plan sanitaire, le Gouvernement princier a également présenté le lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Elle sera entièrement gratuite cette année. L’objectif est d’inciter un maximum de personnes à se faire vacciner pour éviter les éventuels effets conjugués du virus de la grippe avec celui de la Covid-19. Le Président et les élus du Conseil National ont approuvé cette stratégie et relayeront cette campagne de sensibilisation qui sera lancée prochainement. Les deux institutions recommandent fortement à la population de se faire vacciner.

Une amélioration économique prudente

Le Comité mixte de suivi a ensuite abordé le volet socio-économique consécutif à la crise sanitaire. Les chiffres démontrent une poursuite de la reprise de l’activité même s’il convient de rester prudent avec la fin de la saison estivale généralement pourvoyeuse d’emplois. Au niveau du CTTR (Chômage Total Temporaire Renforcé), on compte 4500 salariés en août contre 6174 en juillet. Le nombre de demandeurs d’emplois baisse lui aussi de 903 en août contre plus de 1000 auparavant.

Gouvernement et Conseil National ont convenu de rester attentif à l’évolution de la situation économique et d’adapter les aides de l’Etat en fonction de celle-ci. Un point d’attention a été porté au mécanisme de la CARE (Commission d’Accompagnement de la Relance Economique). Ce dispositif prenant en charge une partie des coûts fixes d’une entreprise en difficulté fera, à la demande des Conseillers nationaux, l’objet d’une communication intensifiée auprès des acteurs économiques qui pourraient y trouver un soutien important.

1 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *