Le Prince Albert II et le Pr. Raoult réunis pour le futur de la Méditerranée
Environnement, International, Social-santé

Le Prince Albert II et le Pr. Raoult réunis pour le futur de la Méditerranée

Après l’enjeu climatique en 2017, la jeunesse et l’innovation en 2018, l’investissement en 2019, l’acte 4 de Méditerranée du Futur s’est déroulé, digitalement mardi 1er décembre 2020, sous le thème « 1720-2020 : de la peste au Covid-19, 300 ans de résistance aux pandémies en Méditerranée ».

La Méditerranée a besoin d’espaces de phares, d’espaces de dialogue qui ne s’éteignent jamais. Elle a besoin de cette solidarité constante entre ses territoires (…) les défis communs nous rassemblent ! Aujourd’hui, nous montrons que même cette pandémie peut nous unir

Renaud Muselier

Organisateur de cet évènement méditerranéen, Renaud Muselier, le président de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur et président de Régions de France a voulu « une manifestation dédiée à l’espoir. » Il avait convoqué par vidéoconférence plusieurs scientifiques de renommée internationale. Dont Didier Raoult, pour qui « deux choses bouleversent les sociétés : les guerres et les épidémies. » Le directeur de l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) Méditerranée infection veut que la cité phocéenne joue son rôle.

Marseille est une ville dont l’histoire a été marquée par les épidémies. Grand port méditerranéen, elle est le lieu par lequel la France s’ouvre vers le Sud et le Moyen-Orient. C’est le devoir de Marseille d’apporter à l’Europe et à la Méditerranée son expertise

Pr. Didier Raoult

Autre intervention (sous forme d’interview enregistré), celle de Stéphane Bancel. « Notre vaccin sera proposé à un prix réduit pour les pays émergents », assure le Pdg, natif de Marseille, de la société de biotechnologie américaine Moderna.

Retour à la normale en septembre 2021

« Si la région Sud a déployé tous ses efforts et tous ses moyens pour atténuer les effets de cette crise sur le territoire régional, la réflexion doit se développer à un autre niveau, méditerranéen, voire mondial », indique Renaud Muselier, tout en pointant un « retard dans la préparation spectaculaire de l’Etat. » Et de poursuivre, « les gouvernants pour être crédibles doivent être calmes, pondérés et ne jamais réagir immédiatement, sinon on prend toujours les mauvaises décisions. Tous les messages sont alarmants et alarmistes, sans aucune espérance », regrette-t-il.

Stéphane Bancel est venu rassurer tout le monde. Le pdg de Moderna affirme que « son vaccin sera disponible entre la fin de l’année et le premier trimestre 2021. » D’ici juin 2021, « la plupart des adultes qui souhaitent un vaccin auront été vaccinés (…) les ados devraient l’être pendant l’été et la prochaine rentrée des classes sera normale. » Efficace à 94%, le vaccin de l’entreprise américaine « évitera à 100% les cas graves et donc les hospitalisations », selon Stéphane Bancel.

Autre invité de marque, le prince Albert II de Monaco

La santé de l’environnement et la santé humaine sont étroitement liées

SAS le Prince Albert II

Il prône donc de travailler à « la préservation de l’environnement, à constituer un système de santé plus solide, pour offrir des réponses appropriées par une action commune. » Pour le souverain de la Principauté, « en Méditerranée, nous possédons les moyens de parvenir à de tels résultats. »

9 décembre 2020
Qui sommes-nous ?

Les Pages Monaco sont une initiative privée destinée à donner une vision objective de l’actualité monégasque.

Contact : pagesmonaco(at)gmail.com

Textes et images © Sources mentionnées ou Pages Monaco