Point d’étape épidémique pour le comité de suivi du Covid
Economie, Social-santé

Point d’étape épidémique pour le comité de suivi du Covid

Une vingt-quatrième réunion du Comité mixte de suivi du Covid-19 s’est tenue ce vendredi 15 au Ministère d’Etat, réunissant le gouvernement et des élus du Conseil National.

Le taux d’incidence est de 334 à Monaco contre 457 dans les Alpes Maritimes et de 530 à Nice.

Le nombre de test, PCR et antigéniques, est en forte augmentation. Conformément à la demande du Conseil National, plusieurs centaines d’élèves et de personnels scolaires ont été testés pour faire un état des lieux épidémique au retour des vacances. En moyenne, Monaco teste 3 fois plus que Nice qui est elle-même la ville de France qui teste le plus.

Un oeil sur le variant anglais

Aucun cas n’a encore été recensé en Principauté, toutefois des analyses plus complètes seront déployées dès la semaine prochaine.

Les jauges dans les commerces

La régulation aux entrées de la Principauté pour le premier samedi des soldes a fait rebrousser chemin à 600 véhicules. Le Conseil National souhaite la poursuite de la vérification du respect des jauges dans les commerces, en particulier dans les grandes surfaces.

Leurs gestionnaires sont sensibilisés à éviter les points d’attroupement dans leurs magasins.

Contrôler les arrivées d’étrangers

Les personnes étrangères à l’Union Européennes ont une obligation d’être testées depuis le printemps. Cette obligation incombe aussi aux personnes provenant des zones rouges européennes sauf pour la France.

Accélérer la vaccination

Les élus, se faisant le relai de la population, ont demandé une accélération du programme de vaccination.

La campagne en cours se concentre sur les personnes de plus de 75 ans et les personnels de santé et de secours, répond aux attentes du gouvernement avec près de 2400 personnes déjà vaccinées.

Dès mardi prochain, les plus de 65 ans pourront se faire vacciner, celles de moins de 65 ans présentant des comorbidités, pourront se faire administrer le vaccin sur présentation d’un certificat médical.

Maintenir l’aide économique

Depuis la mise en œuvre de la CARE, près de 5 millions d’euros ont été versés, près d’un million en ce qui concerne l’exonération des charges patronales.

Le Conseil National souhaite une augmentation du nombre d’entités soutenues et du montant des aides allouées.

Le Gouvernement confirme des mesures de ciblées pour les commerçants du Rocher qui souffrent davantage. Près de 650 000 euros ont déjà été alloués. Les propriétaires sont sensibilisés afin de modérer les charges locatives, et nombre d’entre eux se sont montrés solidaires.

Une campagne d’information a débuté pour faire connaître les mesures du plan de relance dont peuvent bénéficier les particuliers afin de soutenir la main d’œuvre monégasque.

L’application CARLO connait un vrai succès puisqu’à ce jour, plus de 4 millions sur les 5,5 injectés par l’Etat ont déjà été dépensés par les utilisateurs.

Sur le plan social, le CTTR (Chômage Total Temporaire Renforcé) a augmenté entre octobre et novembre (6 380 000 €). Le nombre de demandeurs d’emplois est, lui aussi, en légère hausse par rapport à octobre, avec 961 demandeurs d’emploi en novembre. Ce chiffre est cependant inférieur à celui de juin-juillet.

Enfin, le délai de carence a été suspendu sur présentation d’une décision d’un médecin de procéder à l’éviction et qui prescrit la PCR, pour éviter que les gens prennent des risques..

17 janvier 2021
Qui sommes-nous ?

Les Pages Monaco sont une initiative privée destinée à donner une vision objective de l’actualité monégasque.

Contact : pagesmonaco(at)gmail.com

Textes et images © Sources mentionnées ou Pages Monaco