Voeux et bilan du Directeur de la Sûreté Publique

Autour de S.A.S le Prince Souverain, de gauche à droite: M.Laurent Braulio, Commissaire de Police, Chef de la division de police urbaine; Christophe Haget, Commissaire Principal, Chef de la Division de police judiciaire; M. Patrice Cellario, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Intérieur ; M. Richard Marangoni, Directeur de la Sûreté Publique, ; S.E. M. Serge Telle, Ministre d'Etat ; M. Régis Bastide, Commissaire de police, Chef de la Division de l’administration et de la formation ; M. Rémy Le Juste, Commissaire de police, Chef de la Division de police administrative et M. le Commandant Patrick Reynier, Chef de la division de police maritime aéroportuaire.

Richand Marangoni, Directeur de la Sûreté publique a présenté ses vœux, ce jeudi, en présence de S.A.S. le Prince Souverain, de S.E. M. Serge Telle, Ministre d’Etat, de M. Patrice Cellario, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Intérieur, ainsi que de nombreuses personnalités, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la Sûreté Publique.

Durant son allocution, le Directeur de la Sûreté est revenu sur des événements et des situations particulières qui ont marqué l’année 2016.

En Principauté, et peut-être plus qu’ailleurs, le métier de policier est exigeant, car il incarne une véritable sentinelle sociale, dont le lien étroit avec la population reste indissociable, de la prestation qu’il lui rend, et de l’accueil qu’il lui réserve. A ce titre, nous constituons une véritable police de proximité, respectée d’abord parce qu’elle est respectable.

De nouvelles formes de délinquances pourraient menacer demain la Principauté. Il s’agit, d’une part, de la criminalité organisée, issue d’anciens Pays constituant le bloc de l’Est, qui devient itinérante.
D’autre part, les tragiques événements internationaux nous ont amené à adopter un certain nombre de mesures de sécurité, exceptionnelles, en fonction de la nature des manifestations.

Richard Marangoni a ensuite présenté les chiffres de la délinquance, tout en rappelant les mots du Procureur Général « Il faut bien être conscient que cette baisse ne pourra pas toujours durer ».

  • La délinquance générale qui regroupe l’ensemble des faits constatés connaît une baisse de 13,73%, passant de 1.224 faits constatés, en 2015, à 1.056.
  • La délinquance de voie publique, quant à elle, décroit également de 35,74%, passant de 291 faits constatés, en 2015, à 187, en 2016.
  • Les infractions à la législation sur les stupéfiants qui sont en augmentation de 18,64%, passant de 59 à 70 faits constatés
  • Les chiffres de la délinquance de voie publique sont en baisse, et particulièrement parmi eux , les vols simples, de 15,22% ; les vols d’automobiles, de 50% , les vols de deux-roues, de 58,33% , les cambriolages, qui étaient déjà à un niveau particulièrement bas de 22,22%, ont diminué de 45 à 35.