L’hôpital pour tortues marines va ouvrir avant la fin de l’année

La vitre qui permettra aux visiteurs d’admirer ses patientes un peu spéciales vient d’être installée. A Monaco, au pied du Musée océanographique, le chantier du futur hôpital pour tortues marines, un bassin de 160 m3, accélère.

« Il accueillera les premiers animaux avant la fin de l’année pour une ouverture au public début 2019 », a annoncé à 20 Minutes Robert Calcagno, le directeur général de l’institut de la Principauté.

Le bassin de 160m3 sera visible par le public – Architecte Maître d’œuvre Patrick Raymond

L’imposante paroi de polyméthacrylate de méthyle – une sorte de plexiglas, aux mensurations impressionnantes (10 m par 2,5 m, 21 cm d’épaisseur et 7 t) – a pu être mise en place grâce à une grue.

« Avec la pose de ce vitrage spécial, le gros œuvre est terminé. Nous allons nous attaquer à l’installation du « life support system », c’est-à-dire les filtrations et tout ce qui permettra le bien-être des animaux », précise le responsable.

« Elles sont de plus en plus menacées »

Car ici, ce sont des tortues marines mal en point et en détresse qui seront recueillies. Le temps qu’il faut pour les remettre sur pattes. « Il y en a de moins en moins dans les océans où elles sont de plus en plus menacées », pointe Robert Calcagno.

Blessées par des bateaux, prises dans des filets de pêche, elles sont aussi victimes de la surpêche, qui les prive de certaines proies, et de la pollution plastique.

« Nous pourrons en soigner jusqu’à sept ou huit en même temps, elles seront visibles du public pour qu’il prenne conscience de l’importance et de l’urgence de tout faire pour les préserver », précise aussi le directeur général.

Les techniciens de l’institut monégasque leur prodigueront des soins en lien avec le CestMed [le Centre d’étude et de sauvegarde des tortues marines de Méditerranée, au Grau-du-Roi]. Avant de les relâcher et de les suivre à distance.

Source