Polémique : Monaco Télécom parie sur Huawei pour la 5G

Monaco Télécom communique : 

Monaco Telecom et la société Huawei ont finalisé un accord aujourd’hui à Pékin, dans le cadre de la visite d’Etat de S.A.S Le Prince Albert II en Chine.
Cet accord a été signé par Martin Péronnet Directeur Général de Monaco Telecom et Shi Weiliang, Directeur Général de Huawei France en présence de S.A.S Le Prince Albert II et de Ren Zhengfei, Fondateur de Huawei.

Frédéric Genta, Délégué Interministériel en charge de la transition numérique, était également présent pour soutenir cette collaboration qui vise à dessiner le visage du Monaco numérique de demain. La 5G sera un vecteur clé de la croissance de l’économie numérique et du développement de la smart-city. Ce partenariat sera un facilitateur et un accélérateur pour parvenir à offrir la meilleure qualité de vie au monde à Monaco via le
numérique.

Cette signature s’inscrit dans le cadre du partenariat initié en 2012 entre l’opérateur monégasque et le géant chinois, leader mondial des réseaux fixe et mobile. Ce partenariat avait déjà conduit en 2017 au lancement du premier réseau mobile 4G à 1Gbps.

Le déploiement accéléré de la 5G à Monaco fait également suite à la rencontre lors du dernier sommet de Davos entre S.A.S Le Prince Albert II et Guo Ping, Deputy Chairman et Rotating Chairman de Huawei. Il marque la volonté de l’Etat monégasque de se doter, au travers de son opérateur télécom, des technologies de communication les plus performantes.

Une première zone pilote sera opérationnelle dès fin septembre lors du Monaco Yacht Show 2018. Le réseau sera entièrement déployé pour accueillir les premiers terminaux commerciaux attendus mi-2019.

Photo : Reuters/Aly Song

Vs

Certains smartphones de Huawei et Honor désormais bannis de l’application de test de performances 3D Mark.

Après les avoir pris la main dans le sac, l’éditeur de l’application a décidé de bannir certains smartphones chinois du test 3DMark.

En effet, afin que leurs smartphones soient mieux mis en avant, certains constructeurs n’hésitent pas à tricher sur les [logiciels de test] des performances de l’appareil.
Il y a peu, le site Anandtech expliquait que Huawei et sa filiale Honor avaient fait en sorte de détecter 3DMark (entre autres) afin d’augmenter artificiellement les performances de son [processeur] lors des phases de test.

Ce genre de révélation fait évidemment du tort à la marque, notamment auprès de la presse.

Source : 3DMark : Certains smartphones de Huawei et Honor désormais bannis de l’application | Journal du Geek