Le Prince Albert II sur France 3 : la sauvegarde des mers « nous concerne tous »

Dans le cadre de l’opération spéciale « Sauvons la Méditerranée », le Prince Albert II de Monaco a accordé à France 3 Côte d’Azur une interview exclusive sur son rapport et sa vision de l’état des océans. Chef d’état engagé, porteur de projets environnementaux par sa Fondation, il est aussi plongeur.

Comment lutter contre les menaces qui pèsent sur la Méditerranée ? Quelles actions concrètes, quelles coopérations ? Ces questions sont posées dans le cadre de notre débat à suivre ce lundi 24 septembre après le documentaire « La Méditerranée va-t-elle passer l’été?  »

Dans le cadre de ce débat, nous vous proposons une interview exclusive de SAS Le Prince Albert II de Monaco. Il a accordé un entretien  exceptionnel à Bernard Peyrano et Jacques Soffer de France 3 Côte d’Azur. Il revient sur son amour de la Mer Méditerranée.

« La mer au coeur de mes préoccupations »

Lors de cette rencontre enregistrée le 18 septembre dernier, le Prince Albert est d’abord revenu sur l’amour qu’il porte à la mer : » j’ai un rapport fusionnel avec elle. C’est dans mon héritage familial depuis le Prince Albert I, en passant par mon père le Prince Rainier, la mer a toujours été au coeur de nos préoccupations. »
Au centre aussi des priorités du prince, la lutte contre la pollution, la sur-pêche,  ou encore le financement des aires protégées.

On pense aussi aux initiatives comme le projet RAMOGE. Cet accord est un instrument de coopération scientifique, technique, juridique et administrative où les gouvernements français, monégasque et italien mettent en oeuvre des actions pour une gestion intégrée du littoral.

 « Il faut une union des acteurs »

Depuis 2006, le Prince Albert II de Monaco a mis sur pied une fondation afin de répondre aux menaces préoccupantes qui pèsent sur l’environnement de la planète. Par ses actions, la Fondation Prince Albert II de Monaco œuvre pour la protection de l’environnement et la promotion du développement durable à l’échelle mondiale.

Il faut redoubler d’efforts. Tous les acteurs comme les ONG, les élus de tous pays, les scientifiques et tous ceux qui vient et aiment la mer doivent s’unir.

Quelles actions ?

Le Prince se dit encore aujourd’hui « stupéfait de voir le nombre de villes qui aujourd’hui encore ne disposent pas d’usine de traitement des eaux. » Selon lui, il faut des équipements et des financements pour y arriver.

« Il faut une volonté politique et des animateurs pour porter ces projets. »

Un combat solitaire ?

Positionnement de Donald Trump, départ du gouvernement de Nicolas Hulot… Comment le Prince se place-t-il sur la scène internationale dans cette lutte pour défendre la planète ?  » Je le répète notre survie dépend des océans et des mers. » Il le redit : « cela nous concerne tous. Notre suivie dépend des océans et des mers ».

Optimiste ?

« Toujours optimiste ! Même si il y a un contexte pas tout à fait favorable. Je pense que Nicolas Hulot par exemple va continuer son engagement sous une autre forme. »

Dans quel état est la Méditerranée ?

Le Prince Albert II de Monaco est aussi un grand amateur de plongée sous-marine. Il nous dresse à l’occasion de l’opération #sauvonslaméditerranée son état des lieux des fonds sous-marins méditerranéens.

Source