Visite commentée de l’expo Tom Wesselmann au NMNM


Le Nouveau Musée National de Monaco présente Tom Wesselmann, La Promesse du Bonheur du 29 juin 2018 au 6 janvier 2019 sur les trois étages de la Villa Paloma. L’exposition, commissariée par Chris Sharp avec la coordination scientifique de Cristiano Raimondi, réunit vingt-six œuvres – peintures, dessins, et sculptures – réalisées entre les 1963 et 1993.

Tirant son titre de la célèbre affirmation de Stendhal “La beauté n’est que la promesse du bonheur”, cette recherche approfondie est consacrée à certains aspects très spécifiques de la production de Tom Wesselmann parmi lesquels la sexualité aux époques Victorienne et post-Victorienne, les questions de l’autodétermination de la femme et le rapport de ces deux sujets avec l’abondance matérielle d’après-guerre et, bien évidemment, la relation de la beauté et de l’érotique avec cette «promesse».

Cette exposition s’intéresse au portrait que Wesselmann dresse de la femme – qui a souvent fait l’objet de polémiques du fait de sa prétendue chosification – et offre une analyse beaucoup plus nuancée du rapport entre l’artiste et le sujet féminin. Elle fait ainsi émerger une certaine forme d’autodétermination féminine, symptomatique du tournant historique de l’après-guerre et du passage d’une époque victorienne répressive à une économie de l’abondance et une société de consommation ; ces deux dernières prenant littéralement corps dans l’œuvre de Tom Wesselmann.

Longtemps considéré comme l’un des protagonistes majeurs du Pop Art américain et l’un de ses plus grands novateurs sur le plan formel, l’apport crucial de Wesselmann au mouvement est pourtant source de débats depuis des décennies. L’exposition tend à clarifier cette question, inscrivant la prodigieuse et pénétrante contribution de l’artiste dans le sujet tabou de la sexualité, de sa représentation et de son lien indissociable avec la promesse sans limite induite par l’opulence culturelle, matérielle et économique de la société américaine d’après-guerre.

Chris Sharp (né aux Etats-Unis en 1974) est un auteur et commissaire d’expositions indépendant basé à Mexico City où il dirige Lulu, un « project space », avec l’artiste mexicain Martin Soto Climent. Il a récemment assuré le commissariat de Dwelling Poetically, un travail de recherche à l’Australian Center for Contemporary Art, Melbourne (2018) et la Lullenial II : A Low-Hangin Fruit à Lulu, Mexico City (en collaboration avec Andrew Berardini). Il travaille actuellemement sur plusieurs projets d’exposition notamment le Pavillon de la Nouvelle Zélande pour la Biennale de Venise 2019, avec l’artiste Dane Mitchell, et le co-commissariat de Dr Zara Stanhope. Son travail d’auteur a été publié dans de nombreux magazine (papier et en ligne) et catalogues.

  • Dimanche 14 octobre, 16h – Entrée gratuite
  • NMNM – Villa Paloma
  • Visite commentée par Chris Sharp, commissaire de l’exposition

    Exceptionnellement, le documentaire Pop art etc… de Brigitte Cornand sera projeté à 15h ce dimanche 14 octobre

Source