La Fondation Prince Albert II signe un partenariat avec la Fondation Ellen MacArthur

Vendredi 12 octobre, en présence de S.A.S. le Prince Souverain, S.E. Monsieur Bernard Fautrier, Vice-Président Administrateur Délégué de la Fondation Prince Albert II de Monaco et Dame Ellen MacArthur, Présidente de la Fondation éponyme ont procédé à la signature d’un partenariat permettant aux deux Fondations de mutualiser leurs efforts afin de favoriser le développement d’une économie circulaire dans la zone Méditerranéenne, et plus particulièrement d’y renforcer la lutte contre la pollution plastique.

La Fondation Ellen MacArthur créée en 2010, s’est fixé pour mission de placer l’économie circulaire au cœur des débats internationaux, en démontrant son potentiel économique et les opportunités liées, tout en stimulant l’innovation circulaire notamment pour les principaux flux de matériaux. L’initiative baptisée New Plastics Economyest une illustration de cette démarche, et sera au cœur de la collaboration avec la Fondation Prince Albert II de Monaco. Basée sur trois grands principes fondateurs, l’économie circulaire permet en effet de préserver et développer le capital naturel, d’optimiser l’utilisation des ressources naturelles et techniques et de favoriser un cercle vertueux.

Alors que les volumes de déchets en mer ne cessent de croitre, il est, plus que jamais, primordial de fédérer les différents acteurs que sont les municipalités, entreprises, organisations, mais également investisseurs et entrepreneurs, afin d’accélérer le recours à une économie basée sur la revalorisation de la ressource au travers de solutions innovantes, positives et durables. Meilleure gestion des flux, augmentation de la durée de vie des matériaux sont des concepts essentiels de l’économie circulaire qui s’appuie fortement sur le développement des énergies renouvelables. Autant de questions prioritaires pour la Fondation Prince Albert II de Monaco qui œuvre activement depuis sa création, au travers des projets et initiatives qu’elle soutient, à favoriser l’émergence d’un équilibre Homme-Nature, plus respectueux et durable, porteur de nouvelles opportunités économiques et viable pour les générations futures .

Source