Monaco réaffirme son engagement contre la peine de mort à l’ONU

S. E. Mme Isabelle Picco, Ambassadeur, Représentant permanent de la Principauté de Monaco auprès des Nations Unies, a participé à la Commission des Droits de l’Homme, qui s’est tenue le 18 octobre, dans le cadre 73ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, à New York.

Dans le cadre de la 3ème Commission et de l’examen de la promotion et de la protection des droits de l’homme, citant l’article 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme qui stipule que « tout individu a le droit à la vie, à la liberté, et à la sûreté de sa personne », S.E. Mme Picco, a rappelé que la peine de mort était abolie en Principauté de Monaco (article 20 de la Constitution de 1962).

L’Ambassadeur a également cité les instruments juridiques auxquels la Principauté est Partie : deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques visant à abolir la peine de mort, ainsi que les protocoles 6 et 13 de la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’Homme et les Libertés fondamentales.

A l’ONU, Monaco a soutenu toutes les résolutions adoptées depuis 2007 en vue d’une abolition de la peine de mort. La Principauté a également pris part au 6ème Congrès mondial contre la peine de mort en 2016.