Monaco investit dans le solaire

La politique énergétique et climatique de la Principauté vise à atteindre la neutralité carbone en 2050 ; pour cela, diminuer les consommations énergétiques et augmenter la part des énergies renouvelables sont deux leviers majeurs.

Sur ce dernier objectif, le Gouvernement mène une politique active de développement du solaire en Principauté avec des subventions à l’installation des panneaux solaires photovoltaïques et thermiques et la mise en ligne, en juin 2017, d’un cadastre solaire qui permet aux propriétaires et locataires d’identifier les capacités de production solaire photovoltaïque de leur toiture (www.cadastresolaire.mc).

Aujourd’hui, pour être acteur de la transition énergétique au-delà de ses frontières, le Gouvernement Princier et la Société Monégasque de l’Electricité et du Gaz (SMEG) ont associé leurs compétences avec la création, fin 2017, de la société Monaco Energies Renouvelables (M.E.R.). La Société a pour mission de rechercher les opportunités d’investissement et de développement dans des projets de production d’énergies renouvelables à l’étranger.

En droite ligne de cet objectif, Monaco Energies Renouvelables vient d’acquérir huit parcs photovoltaïques totalisant une capacité de production de 39 MWcrête, répartis dans sept départements du sud de la France.

« M.E.R. porte l’objectif que Monaco devienne l’un des premiers Etats à disposer de capacités de production électrique 100 % verte, équivalentes à la consommation de son territoire » souligne Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme. Elle ajoute : « si nous sommes intéressés aujourd’hui au développement de centrales photovoltaïques, nous réfléchissons également à la possibilité d’intégrer l’hydraulique, le biogaz et l’éolien pour maitriser nos coûts d’approvisionnement en énergie ».

Ces sites acquis totalisent une production de 46 000 MWh / an, soit environ 9% de la consommation électrique de la Principauté de Monaco. Thomas Battaglione, Administrateur Directeur Général de la SMEG et Administrateur délégué de M.E.R. déclare : « La SMEG, en tant qu’énergéticien et opérateur, est aux côtés de l’Etat de Monaco pour apporter son expertise dans le secteur des énergies renouvelables, identifier les meilleures opportunités de développement et assurer les meilleurs rendements d’exploitation possibles ».

Lundi 5 novembre 2018
Premier investissement solaire de Monaco Energies Renouvelables
La politique énergétique et climatique de la Principauté vise à atteindre la neutralité carbone en 2050 ; pour cela, diminuer les consommations énergétiques et augmenter la part des énergies renouvelables sont deux leviers majeurs.

Sur ce dernier objectif, le Gouvernement mène une politique active de développement du solaire en Principauté avec des subventions à l’installation des panneaux solaires photovoltaïques et thermiques et la mise en ligne, en juin 2017, d’un cadastre solaire qui permet aux propriétaires et locataires d’identifier les capacités de production solaire photovoltaïque de leur toiture (www.cadastresolaire.mc).

Aujourd’hui, pour être acteur de la transition énergétique au-delà de ses frontières, le Gouvernement Princier et la Société Monégasque de l’Electricité et du Gaz (SMEG) ont associé leurs compétences avec la création, fin 2017, de la société Monaco Energies Renouvelables (M.E.R.). La Société a pour mission de rechercher les opportunités d’investissement et de développement dans des projets de production d’énergies renouvelables à l’étranger.

En droite ligne de cet objectif, Monaco Energies Renouvelables vient d’acquérir huit parcs photovoltaïques totalisant une capacité de production de 39 MWcrête, répartis dans sept départements du sud de la France.

« M.E.R. porte l’objectif que Monaco devienne l’un des premiers Etats à disposer de capacités de production électrique 100 % verte, équivalentes à la consommation de son territoire » souligne Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Equipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme. Elle ajoute : « si nous sommes intéressés aujourd’hui au développement de centrales photovoltaïques, nous réfléchissons également à la possibilité d’intégrer l’hydraulique, le biogaz et l’éolien pour maitriser nos coûts d’approvisionnement en énergie ».

Ces sites acquis totalisent une production de 46 000 MWh / an, soit environ 9% de la consommation électrique de la Principauté de Monaco. Thomas Battaglione, Administrateur Directeur Général de la SMEG et Administrateur délégué de M.E.R. déclare : « La SMEG, en tant qu’énergéticien et opérateur, est aux côtés de l’Etat de Monaco pour apporter son expertise dans le secteur des énergies renouvelables, identifier les meilleures opportunités de développement et assurer les meilleurs rendements d’exploitation possibles ».