Monaco réaffirme son aide aux réfugiés

Le 1er novembre 2018, dans le cadre des travaux de la Troisième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, sur la situation des réfugiés, S. E. Mme Isabelle Picco, Ambassadeur, Représentant permanent de la Principauté de Monaco auprès des Nations Unies, a rappelé que Monaco coopère avec le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) depuis 1956, date à laquelle le Gouvernement Princier a ratifié la Convention relative au statut des réfugiés du 28 juillet 1951, et lui apporte un soutien financier annuel depuis 1961. Ainsi, en 2016, Monaco était, par habitant, le 5ème contributeur au HCR.

La Représentante permanente a également mentionné l’accueil à Monaco de plusieurs familles de réfugiés, ainsi que les actions de prévention menées par la Direction de la Coopération Internationale, par le biais desquelles près de 80 000 réfugiés ont bénéficié d’un appui direct dans les domaines de la santé, de l’alimentation, de l’éducation et de l’emploi.

Dans sa conclusion, S.E. M. Isabelle Picco a assuré que la Principauté de Monaco soutenait fermement le cadre de coopération internationale institué par le pacte mondial sur les réfugiés qui doit permettre aux pays et communautés d’accueil de recevoir un appui rapide, durable et prévisible.

\# Monaco réaffirme son aide aux réfugiés
Le 1er novembre 2018, dans le cadre des travaux de la Troisième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, sur la situation des réfugiés, S. E. Mme Isabelle Picco, Ambassadeur, Représentant permanent de la Principauté de Monaco auprès des Nations Unies, a rappelé que Monaco coopère avec le Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) depuis 1956, date à laquelle le Gouvernement Princier a ratifié la Convention relative au statut des réfugiés du 28 juillet 1951, et lui apporte un soutien financier annuel depuis 1961. Ainsi, en 2016, Monaco était, par habitant, le 5ème contributeur au HCR.

La Représentante permanente a également mentionné l’accueil à Monaco de plusieurs familles de réfugiés, ainsi que les actions de prévention menées par la Direction de la Coopération Internationale, par le biais desquelles près de 80 000 réfugiés ont bénéficié d’un appui direct dans les domaines de la santé, de l’alimentation, de l’éducation et de l’emploi.

Dans sa conclusion, S.E. M. Isabelle Picco a assuré que la Principauté de Monaco soutenait fermement le cadre de coopération internationale institué par le pacte mondial sur les réfugiés qui doit permettre aux pays et communautés d’accueil de recevoir un appui rapide, durable et prévisible.