La commission locale de coopération franco-monégasque s’est réunie

La huitième réunion de la commission locale transfrontalière de coopération franco- monégasque s’est tenue le 11 janvier 2019 au Ministère d’État de la Principauté de Monaco.
Créée en 2005, cette commission a lieu annuellement en alternance à Monaco et à Nice. Elle a vocation à traiter les questions de voisinage entre la Principauté de Monaco et les collectivités territoriales des Alpes-Maritimes, notamment en matière d’affaires sociales, de santé, de transport, d’aménagement et d’environnement dans l’esprit de la « communauté de destin » qui anime les deux pays.
La réunion était co-présidée par S.E. M. Serge Telle, Ministre d’État de la Principauté de Monaco, S.E. Mme Marine de Carné-Trécesson, Ambassadrice de France à Monaco et M. Georges-François Leclerc, préfet des Alpes-Maritimes.
La délégation monégasque comprenait notamment les membres du Gouvernement Princier. La délégation française était composée de représentants de l’Ambassade de France à Monaco, de la préfecture des Alpes-Maritimes et d’élus.

L’accès à Monaco au centre des discussions

Parmi les sujets à l’ordre du jour, la question de la desserte de Monaco, qui est une préoccupation centrale pour laquelle les autorités ont examiné ensemble les possibilités d’amélioration, a été abordée. A ce titre, les avancées concernant la réouverture de la bretelle de sortie d’autoroute de Beausoleil ont été évoquées, de même que celles relatives aux aménagements de carrefours sur la moyenne corniche. Les échanges ont également porté sur des modes de transport alternatifs tels que la création d’une liaison maritime et sur l’amélioration de la coordination des services nationaux de police et de gendarmerie en matière de gestion de la circulation aux heures de pointe.

En outre, la commission a eu des discussions constructives sur le projet d’aménagement de la carrière de la Cruella, sur le logement des actifs ou encore sur la mise en œuvre du télétravail pour les salariés d’entreprises monégasques résidant en France.
La commission a salué la bonne avancée des aspects techniques de la sécurisation du tunnel Rainier III et les délégations se sont mises d’accord sur l’accélération de sa validation au niveau gouvernemental, pour améliorer la sécurité des voyageurs.
Différents sujets concernant les activités développées par des entreprises de la Principauté sur le territoire français ont également été discutés, de même que l’intégration de l’institut de formation en soins infirmiers de Monaco au sein de ParcourSup pour l’année 2019-2020.

La commission s’est réjouie de la bonne mise en œuvre du partenariat dans le domaine du numérique signé en 2015 entre la Principauté de Monaco et la Métropole Nice Côte d’Azur et a évoqué d’autres projets de coopération transfrontalière.

Par ailleurs, il a été présenté l’état d’avancement du projet monégasque d’extension en mer dont les travaux initiés en 2016 se poursuivent et devraient être totalement achevés en 2025.

De nombreux sujets ont connu des avancées notables et ceux qui ne peuvent être réglés au plan local seront examinés par la commission nationale de coopération franco-monégasque qui se réunira à Paris courant 2019.